mardi, juin 19, 2012

Une gouvernance impertinente ?

Voilà une étrange affaire confirmant que la gouvernance de certaines entreprises françaises peut être surprenante à bien des égards et ce, malgré des voeux toujours plus intenses provenant des instances patronales pour une meilleure gouvernance. En effet, M. Antoine Frérot (PDG de Veolia Environnement) a décidé de faire appel à Monsieur Jean-Marie Messier (connu sous l'appellation "J2M") pour travailler à la vente de la partie transport du groupe pour un montant de 2.5 millions d'euros de prestation. Sans discuter de la compétence de la personnalité ainsi nommée, la pertinence de cette nomination quand on connaît un peu l'histoire de l'entreprise Vivendi Universal interpelle ou, du moins, doit interpeller. Ne doit-on pas y voir la confirmation de la coupure - typiquement française - entre le monde des élites (dirigeants les plus grandes entreprises françaises et cumulant les mandat jusqu'à plus soif) et le reste de la société ?
Voir l'article pimenté de M. Emmanuel Poilane : E. Poilane, "Antoine Frérot ou la théorie du chaos !", Huffington Post, 17 juin 2012, ici.
A la prochaine...

Aucun commentaire: